La Coalition Belge contre les Armes Nucléaires
1er septembre 2020
Roland Marounek
8 août 2020
Le Collectif Parc Hibakusha
7 août 2020
Samuel Legros
10 août 2019
Marcel Poznanski
28 juin 2017
Luc Mampaey (GRIP)
15 décembre 2015
Lors de la Journée Hiroshima, Luc Mampaey a focalisé son intervention sur l’impact des forces armées sur le changement climatique. Vous trouverez ci-dessous son article daté de décembre 2015, qui a servi de base à cette intervention.
Luc Mampaey (GRIP)
GRIP
9 juillet 2015
Claudine Pôlet
1er juillet 2015
Ludo De Brabander (VREDE)
6 août 2014
Luc Mampaey (GRIP)
6 août 2014
Claudine Pôlet et Carla Goffi
1er octobre 2011
Présenté par Pierre Debbaut
6 août 2011
Carte Blanche parue dans la Libre Belgique
6 août 2011
Pierre Piérart
8 septembre 2005
Événements qui se sont déroulés de septembre à décembre 1945
Pierre Piérart
28 août 2005
Aujourd’hui le risque de conflagration nucléaire est toujours d’actualité malgré la fin de la guerre froide. Des milliers de têtes nucléaires sont toujours braquées sur des centaines de villes d’Europe et d’Amérique.
Pierre Piérart
20 août 2005
Hiroshima n'a pas provoqué le choc escompté auprès des responsables militaires et même politiques de l'empire du Levant. Il n'en sera pas de même le 8 août avec l'entrée en guerre de l'URSS en Manchourie qui va atteindre sérieusement le moral du Japon.
Pierre Piérart
3 août 2005
Les évènements du mois d'août démontrent clairement que Hiroshima et Nagasaki n'ont contribué que partiellement à la fin de la guerre (le Japon est à bout de souffle et a déjà entamé des démarches pour capituler) et que Truman, pressé de mettre fin aux hostilités a accepté une capitulation explicitement inconditionnelle avec, cependant, la reconnaissance implicite du maintien de la monarchie impériale.
Pierre Piérart
10 juillet 2005
Juillet. Dans les heures qui suivirent la mort de président Franklin Roosevelt, survenu le 12 avril 1945, plusieurs responsables politiques approchèrent le nouveau président Harry Truman pour le mettre au courant du projet Manhattan dont il ignorait l'existence.
Pierre Piérart.
3 juillet 2005
Le projet de bombe atomique américain, connu sous le nom de « projet Manhattan », initié par les physiciens Szilard et Teller en vue de dissuader les Allemands de le faire, n’avait plus lieu d’exister.
Pierre Piérart
3 juillet 2005
Après la capitulation des armées allemandes dans le Nord de l'Italie, le 2 mai 1945 , plusieurs évènements en relation avec la tragédie de Hiroshima et de Nagasaki auront lieu dans la période du mois de mai.
Pierre Piérart
3 juillet 2005
Juin. Klaus Fuchs fournit une description détaillée de la bombe au plutonium aux Soviétiques. Togo, ministre des Affaires étrangères, interviendra auprès de l'ambassadeur soviétique, J. Malik, pour qu'il facilite les médiations entre le Japon et les Etats-Unis. Cette démarche diplomatique n'aura aucun effet.
Pierre Piérart
2 mai 2005
Il y a 60 ans la tragédie de Hiroshima et Nagasaki se précisait malgré l'écroulement de l'Allemagne nazie.

Le projet de bombe atomique américain, connu sous le nom de « projet Manhattan », initié par les physiciens Szilard et Teller en vue de dissuader les Allemands de le faire, n'avait plus lieu d'exister.
Pierre Piérart et Henri Firket
19 avril 2005
Pierre Piérart
1er novembre 2003
Interview du professeur Pierre Piérart par Marco Van Hees
Solidaire
1er janvier 1995