Comité Surveillance OTAN
Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

Alerte OTAN n°55 - 1er trimestre 2015

Édito
La prolongation de la mission belge en Irak nous enfonce dans une nouvelle guerre otanienne

La Belgique entre dans une nouvelle guerre au Moyen-Orient en prolongeant pour un temps indéterminé sa participation à la coalition otanienne dite « contre l'Etat islamique » en Irak et en Syrie.
Non seulement, le gouvernement Michel n'a pas respecté ses engagements envers le parlement de faire une évaluation au bout d'un mois de la participation belge aux bombardements sur l'Irak, mais il a augmenté sa participation à cette nouvelle guerre en promettant à l'Otan d'envoyer des militaires au sol en Irak et en ne refusant pas une participation possible à des bombardements sur la Syrie.
Cette décision, prise une fois de plus sans débat et au mépris des engagements inscrits dans la résolution parlementaire de septembre dernier, va enfoncer notre pays dans un bourbier encore plus grand que celui de la guerre en Afghanistan. En 2001, les attentats du 11 septembre attribués à Al Qaida avaient ouvert l'ère d'une soi-disant guerre mondiale contre le terrorisme. En fait, ils servaient de prétexte au renversement du gouvernement taliban par les Etats-Unis et à l'invasion de l'Afghanistan. En 2003, l'Otan prenait le commandement de cette guerre, avec une participation militaire belge de plus en plus importante. A l'aube de 2015, l'Otan - dont un contingent belge - se trouve toujours en Afghanistan. Cette occupation, rebaptisée « partenariat », se maintiendra au moins jusqu'en 2024. Depuis 13 ans, la population belge paye pour cette guerre, même si nos responsables politiques et militaires ne rendent jamais public le prix à payer par les contribuables.
Et maintenant, on va remettre ça en participant à une ré-occupation de l'Irak et aux tentatives des puissances occidentales – dont l'Otan est en train de centraliser les capacités militaires – d'occuper la Syrie et de renverser le gouvernement de Bachar El Assad, bien que celui-ci soit un des gouvernements les plus cohérents dans la lutte contre le djihadisme et pour la coexistence ethnique et religieuse dans la région.
Où est le temps du refus de la Belgique de participer à la guerre en Irak ? De ce refus, on est passé à « l'abstention constructive » du ministre Flahaut, pour en venir à la « loyauté indéfectible envers l'Otan » du ministre De Crem ; celle-ci s'est concrétisée dans une autre « coalition des volontaires » qui a envoyé « nos » F-16 participer à la destruction de la Libye et l'assassinat de son dirigeant, Mouammar Kadhafi .
L'actuelle coalition otanienne contre l'EI nous entraîne dans une nouvelle guerre contre l'Irak et la Syrie, dont la population belge ne veut pas ! Il faut exiger de nos responsables politiques une réévaluation immédiate de la participation belge et lutter pour le retrait de notre pays de cette coalition.

Signez la pétition !


Les enjeux du Sommet OTAN 2014 et de nos luttes contre la guerre

Ne laissons pas l'Otan nous entraîner dans une nouvelle guerre froide !


Depuis 1997, L'Otan intervient militairement en Ukraine

Le nouveau gouvernement ukrainien, à peine formé, a décidé de faire des élections présidentielles en mai prochain (le même jour que les élections européennes!) et s'empresse de faire voter, avant même ces élections, un projet de loi très significatif. Il s'agit non moins que de compléter deux articles de la Loi sur les Fondements de la Sécurité nationale par les mots « intégration dans l'espace euro-atlantique de sécurité » et « adhésion à l'Alliance de l'Atlantique Nord ». (voir l'encadré ).
La dispute pour accélérer l'adhésion de l'Ukraine à l'Union Européenne est surtout liée à ce processus d'adhésion à l'OTAN. D'ailleurs les deux aspects vont ensemble, puisque l'Otan est l'alliance militaire chargée de défendre les intérêts vitaux des maîtres du système capitaliste.
L'Otan a une lourde présence militaire en Ukraine depuis au moins 1997. C'est la date à laquelle a été signée la « Charte pour un Partenariat Spécifique » entre l'Alliance Atlantique et l'Ukraine.


We Were Soldiers in the "War on Terror"

21 gouvernements ont envoyé des soldats en Iraq. 45 gouvernements ont envoyé des soldats en Afghanistan. Et maintenant, les USA veulent ignorer ces guerres.

Pour rappeler la vérité sur ces terribles guerres, voici un témoignage authentique de soldats US qui y ont participé et qui, aujourd’hui, ont constitué un mouvement de militaires résistants.

Durée: 23 Min
Directrice: Elsa Rassbach (membre de la Coordination Internationale NoToWar-NoToNato)

Sur YouTube: http://www.youtube.com/watch?v=MkpNGmORkRI
Sur Vimeo: http://vimeo.com/61077518


Hommage à Pierre Piérart

D'Hiroshima à Sarajevo


Parution du livre de VREDE sur l'Otan


Daniele Ganser
"Les Armées Secrètes de l'Otan"
Ed. Demi-Lune, 2007

Inscrivez-vous à la mailing-liste du CSO