Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Washington repositionne 11 900 militaires hors d’Allemagne, dont plus de 1000 en Belgique

11 octobre 2020

Ce ne sont pas 9 500 soldats américains qui vont quitter l'Allemagne mais près de 12 000 (un tiers des effectifs actuels)! Ils seront redéployés en Italie où se trouve la 173e brigade de parachutistes, et en Belgique, selon Mark Esper (secrétaire d'Etat US à la Défense) dont on lira la déclaration plus loin.

6 400 rentreront aux Etats-Unis dont les 4 500 hommes du 2nd Cavalry Regiment.

Washington envisage aussi de repositionner des forces en Pologne et dans les Etats baltes, si un accord est trouvé avec ces pays sur leur statut, a précisé le ministre américain de la Défense au cours d'une conférence de presse à Washington.

Selon le général Hyten, ce retrait d’Europe doit permettre d’affecter davantage de moyens au théâtre asiatique pour "contrer l’influence malsaine" de la Chine et de la Russie.

Par ailleurs, le patron du commandement Europe, le général Wolters  [SACEUR du SHAPE à Mons] a ajouté que le commandement Afrique (AFRICOM) et le QG des opérations spéciales pour l’Afrique pourraient aussi quitter l’Allemagne. C.P.

Discours de Mark Esper, secrétaire à La Défense, 29.7.2020

« ….  Il est important de noter qu'au cours des 71 ans d'histoire de l'OTAN, la taille, la composition et la disposition des forces américaines en Europe ont changé à plusieurs reprises. Parfois, cela a été le résultat de changements dans la menace, parfois à cause d'autres changements dans l'environnement international, et parfois simplement parce que les frontières entre les pays de l'OTAN et la Russie se sont déplacées à mesure que de nouveaux Alliés se sont joints. Alors que nous sommes entrés dans une nouvelle ère de compétition des grandes puissances, nous sommes maintenant à un autre de ces points d'inflexion dans l'histoire de l'OTAN, et je suis convaincu que l'Alliance en sera d'autant meilleure et plus forte.

Depuis juin, l'EUCOM a accompli un excellent travail dans l'élaboration d'un plan qui atteint l'objectif du président et respecte les cinq principes suivants que j'ai donnés au général Wolters alors que lui et son équipe commençaient leur planification:

  • Renforcer la dissuasion de la Russie
  • Renforcer l'OTAN
  • Rassurer nos alliés
  • Améliorer la flexibilité stratégique américaine et la flexibilité opérationnelle d'EUCOM
  • Prendre soin de nos membres de service et de leurs familles dans le processus.

Le président a approuvé le plan EUCOM fin juin; nous avons informé les principaux membres du Congrès la semaine dernière; et l'équipe et moi nous sommes entretenus avec le secrétaire général de l'OTAN Stoltenberg et les Alliés directement concernés au cours des derniers jours. Lorsque nous partageons le plan avec vous, notez que ce plan est sujet à - et changera probablement - dans une certaine mesure, à mesure qu'il évolue avec le temps.

[…] Premièrement, divers quartiers généraux américains seront regroupés dans des emplacements en Europe en dehors de l'Allemagne, y compris, dans certains cas, en colocation aux mêmes endroits que leurs homologues de l'OTAN en Belgique et en Italie. Cela renforcera l'OTAN et améliorera l'efficacité opérationnelle et l'état de préparation de plus de 2 000 militaires dans ces quartiers généraux.

Deuxièmement, les quelque 4500 membres du 2e régiment de cavalerie retourneront aux États-Unis, alors que d'autres unités Stryker entameront des rotations continues plus à l'est dans la région de la Mer Noire, nous donnant une présence plus durable pour renforcer la dissuasion et rassurer les alliés le long du flanc sud-est de l'OTAN.

Troisièmement, les 2500 aviateurs basés à Mildenhall, au Royaume-Uni, qui sont responsables du ravitaillement en vol et des opérations spéciales, et qui devaient revenir en Allemagne, resteront au Royaume-Uni, assurant ainsi la disponibilité et la réactivité ininterrompues de ces unités. .

Quatrièmement, un escadron de chasse et des éléments d'une escadre de chasse seront repositionnés en Italie, les rapprochant de la région de la mer Noire et mieux capables de mener des emplois de force dynamiques et des déploiements en rotation sur le flanc sud-est de l'OTAN.

En plus de ces mouvements et des forces de rotation annoncées par le président Trump et le président polonais Duda en 2019, nous prévoyons également de faire avancer l'élément principal du quartier général du V Corps nouvellement établi de l'armée vers la Pologne, une fois que Varsovie aura signé un accord de coopération en matière de défense et un partage des charges, comme promis précédemment. Il existe ou pourrait également exister d’autres possibilités de déplacer des forces supplémentaires en Pologne et dans les pays baltes.

[…] Comme chacun peut le constater, le repositionnement de nos forces en Europe constitue un changement stratégique majeur et positif, tout à fait conforme à la NDS, et cohérent avec d’autres ajustements que les États-Unis ont effectués au sein de l’OTAN dans le passé. Ces changements réalisent les principes fondamentaux de renforcement de la dissuasion américaine et OTAN de la Russie; renforcer l'OTAN; rassurer les Alliés; et l'amélioration de la flexibilité stratégique des États-Unis et de la flexibilité opérationnelle de l'EUCOM. » - 29.7.202

Derniers textes publiés :

L’empire américain d’Occident met ses troupes en rang pour la bataille
Manlio Dinucci
il manifesto

Lion Africain en chasse de nouvelles proies
Manlio Dinucci
il manifesto

Pourquoi l’Ue se met en rang contre la Chine
Manlio Dinucci
il manifesto

Afghanistan, le plan USA d’une nouvelle catastrophe
Manlio Dinucci
il manifesto

Ordre USA contre la Russie : Italie au garde-à-vous
Manlio Dinucci
il manifesto

Les États-Unis s'attendent à ce que la Russie se soumette. Le fera-t-elle?
M K Bhadrakumar
INDIAN PUNCHLINE

Ukraine, bombe USA en Europe
Manlio Dinucci
il manifesto

Un «win-win» pour les États-Unis et la Turquie dans le Hindu Kush
M K Bhadrakumar
INDIAN PUNCHLINE

L’Océan Indien n’est pas l’Océan de l’Inde
M K Bhadrakumar
INDIAN PUNCHLINE

Les États-Unis, la Turquie, l'Etat islamique, Al-Qaïda et les talibans forment une famille heureuse
M K Bhadrakumar
INDIAN PUNCHLINE

Joe Biden recrute les alliés
Manlio Dinucci
il manifesto

Ukraine : Le conflit gelé est en train de se réchauffer
M K Bhadrakumar
INDIAN PUNCHLINE