Comité de Surveillance OTAN

Syrie

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer

Déclaration de la Coordination Internationale NON-A-LA-GUERRE/NON-A-L’OTAN sur la Syrie

18 octobre 2012

Stop à la guerre en Syrie - Pas d'intervention !

Des signes inquiétants de guerre imminente avec la Syrie se multiplient. Un cauchemar se répand dans les maisons de Al-Heffa et Houla et, maintenant, dans les rues de Damas et Alep. Au moment d'écrire ces lignes, le ministre de la Défense, Dawoud Raha et Assaef Shawkat, beau-frère d’Assad, viennent d'être assassinés, probablement par une attaque terroriste. Et nous sentons tous comment cette histoire va sans doute se terminer: des milliers de soldats et de civils tués, des villes et des familles détruites, le Président Assad et sa famille blessés à mort dans un fossé.

L'OTAN et l'Union Européenne confortent le soutien de la Turquie à l'opposition, ainsi que celui de l'Arabie Saoudite et du Qatar. Des millions de dollars et des armes affluent de toutes parts. Les medias occidentaux multiplient les arguments pour justifier une intervention étrangère.

Le Comité International de Coordination du Réseau NON-A-LA-GUERRE/NON-A-L’OTAN s'oppose à toute intervention qu’elle soit militaire, économique ou diplomatique, visant à contrôler les affaires intérieures de la Syrie, ou de tout autre pays.

Des sanctions font du mal à la population syrienne, causant des pénuries alimentaires, des coupures d’énergie et bloquant la distribution des biens. L’interventiion étrangère multilatérale contribue à l'escalade de la violence, à la possibilité d'une guerre civile, à une totale déstabilisation. Ceci inclut toute intervention sous prétexte de prévenir l’utilisation d’armes chimiques. Les populations qui en souffrent le plus sont celles qui ne sont pas engagées directement dans le conflit.

Le monde connaît très bien les résultats des guerres "humanitaires" des USA en Irak et de l’OTAN en Afghanistan, où le peuple, et spécialement les femmes et les enfants, sont dans une situation pire qu'avant, avec des millions de morts, de blessés, de déplacés, avec les infrastructures et l'économie en lambeaux et certainement pas avec un pays en paix.

Les buts de Washington, de l'OTAN et de l’UE en Syrie, sont d'imposer leur hégémonie et leur contrôle sur la partie du monde qui a la plus importante quantité de réserves connues de pétrole, et de gagner un avantage stratégique en isolant et en contenant des concurrents comme la Chine et la Russie. Les USA, l'OTAN et l’UE n'ont pas intérêt à la démocratie ni à la justice sociale ou économique pour les peuples du monde, spécialement dans les régions où les puissances occidentales ont des intérêts économiques et stratégiques.

Nous nous opposons à toutes les formes de répression politique, inclus celle réalisée par le gouvernement Assad. La liberté, la démocratie, la participation du peuple, font partie des objectifs de notre mouvement de paix.

Nous pouvons avoir des points de vue différents en ce qui concerne le système politique de la Syrie. Nous sommes tous d'accord que les gouvernements occidentaux et leurs alliés n'ont pas le droit d'imposer leurs vues à d'autres Etats, même si ceux-ci choisissent des formes différentes de gouvernement, adaptées à leur culture et leur histoire. Dans tous les cas, nous soutenons le droit des nations à l'auto-détermination, càd, leur droit à décider et résoudre leurs conflits internes , en dehors de toute intervention étrangère.
Pour toutes ces raisons, le Comité International de Coordination du Réseau NON-A-LA-GUERRE/NON-A-L’OTAN demande:

- pas d'intervention US, ni OTAN, ni UE dans les affaires intérieures de la Syrie !
- pas de guerre, pas de sanctions!
- auto-détermination pour le peuple syrien!

Derniers textes publiés :

Syrie : La longue guerre par procuration de l’Otan
Roland Marounek

Les États-Unis, la Turquie, l'Etat islamique, Al-Qaïda et les talibans forment une famille heureuse
M K Bhadrakumar
INDIAN PUNCHLINE

Dix ans plus tard, la Syrie est presque détruite. Qui est responsable?
M K Bhadrakumar
INDIAN PUNCHLINE

SYRIE – Les USA ne peuvent imaginer la défaite de leur agression

Syrie : Al-Tanf, contrôlé par les États-Unis, sert-il de base à «l’ISIS» – vérité ou propagande ?
Hegwig Kuijpers

Stop aux odieuses sanctions des pays de l’Otan contre la Syrie
Claudine Pôlet

La Belgique collabore à l’étranglement humanitaire de la Syrie
Roland Marounek

Les États-Unis intensifient leur lutte géopolitique en Syrie
M K Bhadrakumar
INDIAN PUNCHLINE

Syrie : Derrière l’alibi kurde
Roland Marounek

La logique déroutante derrière le retrait de Trump en Syrie
M K Bhadrakumar
Asia Times

L'humanitaire, le faux-nez de l'impérialisme
Roland Marounek

Gaz toxiques en Syrie: Des ONG portent plainte contre des entreprises belges
Roland Marounek