Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 57
juillet 2015

Éditorial

Commémoration du 70e Anniversaire de la Tragédie de Hiroshima et de Nagasaki

Les Hibakushas témoignent à Bruxelles
Thibault Zaleski

Rue sans soldats : montrez votre désaccord face à la présence de militaires dans les rues
Campagne de la CNAPD

Le déploiement militaire dans les rues est illégal
Un point de vue de la CGSP Secteur Défense

A quoi ont servi les F-16 belges en Irak ?
Claudine Pôlet

L’Otan lance le Trident
Manlio Dinucci

L'OTAN contrôle et occupe toute la Méditerranée
Carla Goffi

Le cri d’alerte du CICR au Yemen
propos recueillis par Johanna Bouquet

Face au sommet des gouvernements UE-CELAC
Patricia Villalon


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017
n°65 : juillet 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Face au sommet des gouvernements UE-CELAC

Le 2e Sommet des gouvernements UE-CELAC s'est tenu à Bruxelles en juin. Parallèlement à celui-ci un "Sommet des Peuples en cours de construction d'alternatives" a rassemblé un bon nombre d'organisations latino-américaines et européennes, qui soutiennent les processus de transformation et d'unification en cours dans la plupart des pays d'Amérique du Sud et des Caraïbes.

Le Comité Surveillance Otan, avec d'autres associations membres de la CNAPD a participé à l'une des tables rondes qui se sont constituées à cette occasion. Le thème général en était "Paix et Solidarité. L'interventionnisme et les sanctions (de la part des Etats-Unis et de l'OTAN)".

Le but de cette participation était de montrer que l'UE ne s'intéresse pas à l'Amérique Latine pour une coopération commerciale et économique "équitable". L'UE et les USA sont unis au sein de l'Otan pour défendre, par la force militaire et la guerre si nécessaire, les intérêts de leurs grandes entreprises capitalistes qui sont de plus en plus menacés par les luttes des peuples latino-américains pour leur souveraineté et leur indépendance. Il est nécessaire de s'organiser pour empêcher l'installation de bases militaires Otan, pour rompre les partenariats avec l'Otan, la participation de forces militaires de tout pays de l'Union Européenne à des actions belliqueuses envers un pays d'Amérique du Sud.

Il existe une subordination et le manque d'indépendance de l'Union Européenne face à l'Otan. Il est un fait que certains gouvernements latino-américains pensent que l'on peut obtenir facilement l'indépendance des Etats-Unis et que tous les pays composant la CELAC (Communauté des Etats Latino américains et des Caraïbes) seront solidaires dans cette lutte et auront le soutien de l'UE.

Cependant, quand il s'agit de traités de libre commerce, il faut bien voir que l'UE a toujours son bras armé à côté d'elle, c.à.d. l'Otan. En fait le but reste toujours de déstabiliser les pays l'latino-américains, soit par l'économie, soit par des incitations à des changements de régime, du type de "révolution orange", soit par des interventions militaires comme ils l'oint fait en 2011 en Libye, en 2013 au Mali etc.. et comme ils se préparent à le faire en amassant des troupes de l'Otan à l'est de l'Europe, face à la Russie.

Vis-à-vis de l'Amérique du Sud, les Etats-Unis font des pressions constantes pour installer et maintenir des bases militaires, il y a le projet de l'Alliance du Pacifique" entre autres. Les pays de l'UE qui sont aussi membres de l'Otan pour la plupart, ont participé à diverses manœuvres navales le long des côtes de l'Atlantique Sud et dans les Caraïbes, au large d'Aruba, Curaçao etc.. L'Otan, par l'intermédiaire de la Grande-Bretagne est allé jusqu'à la guerre aux Malouines, contre l'Argentine, pour conserver ce territoire comme base d'agressions et d'ingérences militaires sur le continents sud-américain.

Les participants à cette Table Ronde ont fait des propositions d'actions et d'organisation pour le futur , entre autres:

  • création de politiques de défense des peuples de l'Amérique Latine
  • construction d'une plate-forme mondiale contre les guerres
  • création de réseaux d'opposition à la militarisation de la police au niveau mondial
  • soutien à la CELAC, ALBA, UNASUR au travers des réseaux sociaux en Europe, pour la défense des peuples d'Amérique latine, en particulier la défense du Venezuela qui est injustement attaqué par le "Décret Obama"accusant le Venezuela de représenter une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis.

Patricia Villalon
Autres textes de Patricia Villalon sur le site du CSO