Comité de Surveillance OTAN

Hiroshima - Nagasaki

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer

Commémoration du 63e anniversaire des bombardements nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki : Message de Marcel Poznanski pour le CSO

Marcel Poznanski
2 août 2008

En mars 1999 c’est la première guerre de l’OTAN ceci à l’encontre des lois internationales, elle bombarde la Yougoslavie ensuite conquiert une partie de son territoire: le Kosvo. L’ONU ne condamne pas cette agression et par après l’entérine.

En 2003 les USA bombarde l’Irak et l’envahit toujours en violation du droit international. Deux ans plus tard l’Otan rentre par la grande porte dans le pays, toujours sans l’aval de l’ONU. Le gouvernement belge envoie des instructeurs militaires.

En 2004 les USA bombardent et envahissent l’Afghanistan sans l’aval de l’ONU, par après le “Conseil de Sécurité” approuve et organise l’occupation en créant ISAF sous l’autorité de l’OTAN. Actuellement il y a près de 350 miltaires belges à Kaboul pour sécuriser l’aéroport dans un uniforme humanitaire, par chance il n’y a pas eu de victime parmi eux: ils ne sortent pas de leur casemate.

La force miltaire belge existe dans un but humanitaire selon les dires de l’ancien ministre Flahaut. La Belgique participe à la guerre en Afghanistan soi-disant pour y instaurer la démocratie, libérer la femme de la burka et lutter contre la drogue. La seul loi démocratique y appliquée est la charia. Le “président” Karsai a dans son gouvernement des ministres talibans, une grande partie de l’administration dont des gouverneurs sont également des chefs Talibans. Par l’application de la charia le jeune journaliste Sayed Parwez Krambakhsh est condamné à mort pour blasphème. Le gouvernement belge veut rester neutre et en même temps envoie nos jeunes gens pour défendre la charia. Le revenu nationale est à 80% fourni par la drogue, c’est le gouvernement Karsai qui contrôle cette production. Cela représente 90% de la consommation mondiale. De quel humanitaire parle-t-on?

Le ministre Decrem déclare que l’humanitaire est terminé, maintenant nous allons chasser du Taliban. Le gouvernement Leterme décide de monter le contingent belge en Afghanistan à 600 hommes et l’envoi de quatre F16.

Au mois de septembre 150 militaires avec leur engins blindés seront envoyés à Kandara et les quatre avions F16 seront accompagnés d’une centaine de personnes pour la maintenance.

Ces troupes fraîches seront envoyées au charbon dans le sud de l’Afghanistan là où les américains viennent de perdre neuf GI au combat dans une base avancée abandonnée comme au Vietnam Decrem est enthousiaste et fière de la bravoure de notre armée, mais lui ne va donner son sang dans cette guerre.

Les F16 ne vont pas là- bas pour de la figuration. Les missions de bombardements se feront quasi à l’aveugle, tant pis si des civiles se trouveront sous les bombes, ce ne seront que des victimes collatérales. Il est bien probable qu’une partie des bombes, contiendront de l’uranium appauvri pour détuire les abris souterrains qui protègent la population, le gouvernement belge a affirmé ne jamais posséder cet armement et pourtant la nécessité de la guerre sera de mise. Le pays sera contaminé pour des générations d’humains.

Le ministre De Crem refuse de se présenter devant la commission parlementaire de la défense alors que c’est une obligation et une violation des lois belges, il prend seul les décisions de guerre avec l’aval de Leterme et l’ensemble du gouvernement.

L’OTAN au nom de l’antiterrorisme terrorise les peuples d’Afghanistan et étend la guerre au Nord Pakistan en bombardant ses populations avec l’accord tacite du gouvernement pakistanais. Si le pouvoir des militaires Pakistanais est renversé, il est certain que ce pays sera envahi par les USA et l’OTAN pour prendre le contrôl e de l’armement nucléaire.

Demain il est prévu de la part des USA avec le soutien d’Israel de détruire l’Iran et peut etre de l’occuper. Il n’y a pas d’unanimité au sein de l’OTAN pour cette guerre, mais comme d’habitude les USA déclencheront la guerre, le conseil de sécurité l’entérinera et l’OTAN prendra la suite. Le triste constat de l’engrenage de la domination du monde se fait pays par pays. Les jeunes envoyés par la Belgique serviront de chairs à canon. L’arme nucléaire reste une option permanente pour les “dits” conflits locaux.

Le Président Bush termine son mandat, tous les prétendants à son poste rivalisent d’engagement guerriers, Mc Cain défend un long engagement en Irak par contre Barack Obama est partisant d’un retrait rapide des troupes d’Irak et veut les transvaser en Afghanistan où il reconnaît que les GI sont en difficulté. Il n’y a aucune illusion pacifique dans les intentions du futur président des USA.

Le coût financier avoué par Leterme de la participation à cette guerre est de 25 millions d’euro soit 1 milliard d’ancien francs. Cela semble bien peu mais la population belge recevra la facture. Le budjet de la “Défense” va augmenter.

Nous sommes présents pour exprimer notre refus de participer à toutes ces guerres. Nous espèrons que l’année prochaine quand nous reviendrons il n’y aura plus de guerre mais nous restons réaliste.

Marcel Poznanski
Autres textes de Marcel Poznanski sur le site du CSO

Derniers textes publiés :

Interventions des associations au Parc Hibakusha de l'UMONS

Commémoration à Hasselt, Leuven, Gent et Mons
VREDE

En finir avec l'armement nucléaire !
Marcel Poznanski

Commémoration Hiroshima-Nagasaki 2016

La géo-ingénierie sur le sentier de la guerre
Luc Mampaey (GRIP)

Hommage à Pierre Piérart, fondateur du parc Hibakusha
Ben Cramer

Déclaration de la Coalition pour l'Interdiction des Armes à l'Uranium

Déclaration de l'AMPGN (Association des Médecins pour la Prévention de la Guerre Nucléaire)

Déclaration du MCP (Mouvement Chrétien pour la Paix)

Déclaration de la CNAPD (Coordination Nationale d'Action pour la Paix et la Démocratie)

Déclaration du GRAPPE (Groupe de Réflexion et d'Action Pour une Politique Écologique)

Déclaration du Comité Surveillance de l'Otan