Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 39
octobre 2010

Éditorial

Vers un nouveau concept stratégique de l’Otan
Quoi de neuf ? Quoi de pire ?

Claudine Pôlet

L’OTAN à la dérive et l’Europe à contretemps
Ben Cramer

Propos inconvenants aux Nations Unies
Roland Marounek

Il faut sauver Sakineh...
Roland Marounek

Bosnie-Herzégovine
Pensée unique et déni de la réalité dans les cercles européistes

Georges Berghezan

L’aide humanitaire au Pakistan sous contrôle de l’Otan et des États-Unis
Francine Verstraeten


Version pdf


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Éditorial :
Pierre nous a quitté...

Pierre Piérart, président du Comité Surveillance OTAN, s’est éteint ce 20 juillet. Toute sa vie a été vouée à l’amour et à la préservation de l’humanité. Sans relâche, il a dénoncé l’existence des armes nucléaires, qui ont la capacité d’éliminer toute vie sur la planète, pour autant qu’un grand de ce monde décide, d’une pression de doigt, de déclencher l’apocalypse.

Pierre voyait dans l’OTAN l’alliance militaire la plus agressive de l’histoire, une agressivité soutenue par la possession d’armes nucléaires par trois de ses membres. L'Otan n'a jamais exclu explicitement l'emploi de l'arme nucléaire en première frappe. De plus, elle viole le Traité de Non Prolifération nucléaire en entreposant « en secret » dans différents pays d’Europe près de 400 bombes nucléaires. Ces armes ne sont nullement là pour faire de la figuration, mais pourraient être réellement employées à un moment déterminé.

Le CSO et son président ont toujours dénoncé les guerres de l’OTAN et des États-unis, en particulier les agressions contre la Yougoslavie en 1999, l’Afghanistan en 2001, et l’Irak en 2003. Aujourd’hui, ce sont les menaces de guerre contre l’Iran qui semblent se préciser.

Il ne faut par ailleurs se faire aucune illusion quant à une paix prochaine en Irak : si une partie des troupes américaines a quitté le paix, y resteront en permanence 50.000 soldats dans un grand nombre de bases, ainsi que plus de 120.000 mercenaires de toutes nationalités. Une grande partie des soldats américains s’étant retirés d’Irak ont été transférés en Afghanistan pour renforcer les forces militaires de l’OTAN qui vivent l’échec de leur mission d’occupation. Selon de nombreux analystes militaires, cette guerre – qui fait des milliers de victimes civiles chaque année – est d’ores et déjà perdue pour les forces coalisées.

Le gouvernement belge en affaires courantes a décidé de prolonger la présence des militaires et des bombardiers belges au sein de la force de l’OTAN en Afghanistan jusque fin novembre 2011. Alors que le parlement néerlandais a voté le retrait de ses soldats, retrait effectif depuis la fin août, le parlement belge n’a strictement rien à dire sur les sujets de défense ou d’intervention à l’étranger. Nous devons soutenir la proposition de loi de Van der Maelen et consorts visant à rendre au parlement ses prérogatives sur ces matières. De même, le nouveau concept stratégique de l’OTAN, qui devrait être adopté lors du sommet de Lisbonne du mois de novembre prochain, devrait, au préalable, être débattu démocratiquement. Tel aurait été le vœu de Pierre. Tel continue à être le sens de notre lutte.