Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 36
décembre 2009

Éditorial

Le bouclier antimissile reste d'actualité
Patrice Salzenstein (membre du Bureau National du Mouvement de la Paix, France)

La conférence de Copenhague sur le climat

En attendant l'invasion de l'Armée Rouge...
Roland Marounek

Yémen : Al Qaida déménage
Roland Marounek

Brèves : Kosovo, Iran , Venezuela
Claudine Pôlet et Georges Berghezan


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Le bouclier antimissile reste d'actualité

En choisissant le président des Etats Unis, Barack Obama, comme lauréat du prix Nobel de la paix en ce mois d'octobre 2009, le comité Nobel a vraissemblablement souhaité l'encourager sur la voie d'une politique de désarmement, de paix et de détente. Cet article est un point sur la question du déploiement du bouclier antimissile en Europe et dans le monde.

On peut tout d'abord noter que la récente décision de l'administration américaine de redimensionner le projet de bouclier antimissile 1., 2. avec l'abandon du projet de déploiement de 10 missiles intercepteurs en Pologne et du radar à Brdy en République tchèque a eu par réciprocité la décision du président russe d'abandonner le projet d'installation des missiles russes dans l'enclave de Kaliningrad 3.. Les organisations pacifistes qui avaient interpelé le nouveau président élu avec notamment une conférence à Londres en janvier 2009 quelques jours après sa prise de fonction 4. ne peuvent que s'en réjouir.

Cependant, bien qu'annoncé dans les médias comme un abandon du bouclier 5., n'oublions pas que l'essentiel du projet de bouclier antimissile est maintenu avec notamment la base radar et les missiles intercepteurs au Royaume Uni et au Groeland, et le maintien des missiles intercepteurs qui sont ou seront installés en Californie (4), en Alsaka (40), et sur des bateaux (130), d'une part, mais aussi de la mise à disposition du réseau des bases US à travers le monde entier.

Nous noterons enfin qu'en contrepartie de l'abandon du projet d'installation des 10 missiles intercepteurs en Pologne, les autorités polonaises ont reçu l'assurance que Washington poursuivrait le projet de déploiement des missiles Patriot qui seront armés en Pologne 6., 7., décision qui ne satisfait pas la Russie et sucite des interrogations 8.. Les Etat s Unis persistent à développer un "bouclier" redimensionné avec l'installation de missiles Patriot en Turquie 9. et peut-être aussi au Kosovo, site idéal pour des missiles et une base radar 10. qui accueilleront vraissemblablement des pas de tirs dans le cadre de ce nouveau bouclier.

Si, après les années Bush, on peut saluer le président Barack Obama pour la nouvelle image qu'il donne des Etats Unis, on doit tout de même s'interroger sur ses intentions réelles ou sa marge de maneuvre vis à vis des lobbies de l'armement et des néo-conservateurs. On pourra alors considérer que le choix de l'attribution du prix Nobel de la paix est un geste fort du comité Nobel pour l'encourager à ne pas se cantonner à des annonces, certes concrètes, mais hélas limitées et qui trahissent une volonté hégémonique toujours présente de la part des Etats Unis, et le souhait de garder intact et de moderniser leur capacité militaire afin de rester le gendarme du monde. Le choix de maintenir Robert Gates, nommé par Georges W. Bush, à sa place de secrétaire à la Défense en était révélateur.

Patrice Salzenstein (membre du Bureau National du Mouvement de la Paix, France)

Références:

1 Le bouclier antimissile américain

2 Non au bouclier antimissile!

3 Medvedev renonce aux missiles à Kaliningrad

4 L'Europe contre le bouclier antimissile - une conférence à Londres pour donner un signal clair à Barack Obama - samedi 31 janvier 2009

5 Les Etats-Unis renoncent au "bouclier antimissile"

6 La décision américaine sur le bouclier anti-missile "attendue"

7 Des missiles Patriot américains seront déployés en Pologne

8 Le projet antimissile américain suscite "plus de questions que de réponses"

9 La Turquie achetera des missiles Patriot pour un montant de 7,8 milliards de dollars

10 U.S. Missile Shield: Towards the Establishment of a Worldwide Missile Interceptor Network

Patrice Salzenstein (membre du Bureau National du Mouvement de la Paix, France)